Nafeuse'Magazine


Quel oreiller pour les douleurs cervicales


Les douleurs cervicales constituent un motif de consultation fréquent. Ces douleurs résultent généralement d’un problème lié à une mauvaise posture au cours de la journée, mais aussi pendant la nuit. Pour prévenir et soulager ces douleurs, il est donc important de disposer d’un oreiller adapté.



Mal aux cervicales et troubles musculo-squelettiques

Les douleurs cervicales (ou cervicalgies) concernent entre 1,7% et 11,5% de la population. Elles se caractérisent par une douleur située dans la colonne cervicale, soit les sept vertèbres et disques composant la partie supérieure de la colonne vertébrale. Elles affectent donc une zone comprenant le cou et le haut des épaules.

La cervicalgie résulte fréquemment d’un problème lié aux vertèbres, mais aussi aux muscles et ligaments qui les soutiennent : on parle donc de trouble musculo-squelettique ou TMS. Elle s’accompagne d’affectations nerveuses, empêchant de faire certains mouvements.
- La cervicalgie est causée par une tension musculaire continue dans le cou, liée à une mauvaise posture, notamment face à un écran d’ordinateur. Elle touche d’ailleurs près de 25% des employés de bureau. Elle est aggravée par le manque d’activité physique.
- Les douleurs cervicales proviennent parfois d’un nerf coincé au niveau de la colonne cervicale. Elles peuvent avoir d’autres origines, notamment l’entorse cervicale (le fameux « coup du lapin » survenant suite à un choc violent) ou la spondylose (la dégénérescence des muscles du cou).
- La cervicalgie ne doit donc pas être confondue avec le torticolis, qui se caractérise quant à lui uniquement par une contracture musculaire.

Comment dormir quand on a mal aux cervicales ?

On considère généralement que dormir sur le dos constitue la meilleure position pour bien dormir, en particulier en cas de douleur cervicale. Pour davantage de confort, vous pouvez placer un coussin sous vos genoux. En effet, en dormant sur le dos, avec un oreiller sous la tête et un autre oreiller sous les genoux, vous alignerez plus facilement toute votre colonne vertébrale, permettant ainsi de relâcher les tensions tout le long de cette dernière. Vous pouvez également dormir sur le côté, à condition toutefois d’éviter le côté qui vous fait souffrir. En revanche, le fait de dormir sur le ventre est à proscrire absolument : le fait de devoir tourner la tête pour respirer impose une tension trop forte au niveau du cou.

Il est recommandé de disposer d’un matelas adapté à votre morphologie, qui ne doit être ni trop mou, ni trop ferme. Les matelas à mémoire de forme sont de très bons produits pour permettre cela. Attention tout de même à bien prendre en compte la densité du matelas. L’objectif est de respecter l’alignement naturel de la colonne vertébrale. Gardez à l’esprit que le poids du corps n’est pas réparti de façon uniforme. Certains membres sont plus lourds que d’autres – notamment la tête ou le bassin : c’est ce que l’on nomme les points de pressions. Il est donc judicieux de choisir un matelas en latex disposant de 5 à 7 zones de confort, conçues pour apporter un soutien spécifique aux points de pression. Même avec un matelas de qualité, il est indispensable de vous équiper en complément d’un très bon oreiller.

Quel oreiller choisir quand on a mal au cou ?

En cas de douleurs cervicales, il est primordial de disposer d’un oreiller qui épouse bien les formes du cou et de la tête. Il doit vous garantir un soutien relativement tonique, sans être trop dur. C’est la raison indispensable pour laquelle l’oreiller à mémoire de forme est préconisé. La mousse à mémoire de forme est en effet thermo-réactive – elle réagit à la chaleur pour s’adapter parfaitement à la tête. Et elle assure un soutien optimal à la nuque.
Quel oreiller pour les douleurs cervicales

Quel est le meilleur oreiller pour les cervicales ?

L’oreiller ergonomique ou oreiller cervical est souvent préconisé pour les personnes souffrant de cervicalgie. Ces oreillers se distinguent par leur design spécifique, le plus souvent en forme de vague. Toutefois, il peut être délicat de s’habituer à leur format particulier. En outre, ils sont fréquemment proposés avec leur propre housse, leur design atypique les rendant incompatibles avec les taies d’oreiller standards.

Si l’oreiller cervical ne vous correspond pas, vous pouvez vous orientez sereinement vers les oreillers à mémoire de forme aux formats plus classiques. Choisissez un modèle adapté à la position dans laquelle vous dormez. Le fait de dormir sur le dos, en appui sur l’épaule, crée un vide entre la tête et le matelas : vous devez donc vous orienter vers un oreiller suffisamment épais. Si vous dormez sur le dos, en revanche, optez pour un modèle légèrement plus fin : votre tête ne doit basculer ni vers l’avant ni vers l’arrière pendant votre sommeil.

Récapitulons : les facteurs qui influencent une bonne nuit de sommeil

Une bonne nuit de sommeil est essentielle pour que votre dos et votre corps tout entier puissent récupérer des efforts que vous avez fournis pendant la journée. Pour bénéficier du meilleur repos possible, vous devez trouver la bonne posture et vous sentir à l'aise dans votre lit.
L'idéal est de s'habituer à dormir dans la meilleure position pour prendre soin de sa colonne vertébrale, c'est-à-dire la position fœtale. Mais vous devez également savoir que le lit dans lequel vous dormez doit remplir une série de conditions pour que votre repos soit optimal.

- L'idéal pour une bonne nuit de sommeil

Voici les facteurs à prendre en compte :
- L'oreiller : de nombreuses douleurs cervicales sont dues à un mauvais choix d'oreiller. Vous devez choisir un modèle qui ne contraint pas le cou à adopter une posture forcée. L'oreiller viscoélastique convient aux personnes souffrant de maux de dos car il varie sa forme en fonction de la pression et de la température de l'utilisateur.
- Le matelas : pour savoir s'il respecte la courbure naturelle de la colonne vertébrale, allongez-vous sur le lit et placez une main entre le bas de votre dos et le matelas. S'il passe sans problème, il est trop rigide, sinon, il est trop mou. Le matelas viscoélastique soulage le mal de dos car il s'adapte à la forme du corps, réduit la pression et procure du confort. La longueur doit être comprise entre 10 et 20 centimètres de plus que la personne qui va l'utiliser. Et n'oubliez pas qu'il est conseillé de le renouveler tous les 10 ans.
- Le sommier : plus les lattes sont épaisses et larges, plus la fermeté sera grande. Le hêtre est le bois le plus recommandé pour sa souplesse et sa résistance, mais le chêne, le peuplier ou le pin sont également utilisés. Il faut savoir que le sommier à ressorts a pratiquement disparu du marché car il déformait les matelas et n'était pas le plus adapté au dos, donc si vous en avez encore un de ce matériau, il serait conseillé de le changer.

- Types d'oreillers en fonction du matériau de fabrication et de garniture

- Oreillers en latex : soutien de fermeté moyenne. C'est un matériau anti-allergique, respirant et naturel. Très bonne adaptation aux formes du corps.
- Oreillers en gel : pour ceux qui souffrent de la chaleur pendant le sommeil. Très bonne adaptation. Avec les mêmes caractéristiques que le viscoélastique, mais avec une fine couche de gel sur un côté pour obtenir une fraîcheur et abaisser la température de quelques degrés.
- Oreillers viscoélastiques : grande adaptation et fermeté. Ils épousent parfaitement la forme et la posture du corps.
- Oreillers en plumes/duvet : faible fermeté mais très durable. Convient pour la position face vers le bas. Peut provoquer des allergies chez les personnes sensibles.
- Oreillers en mousse : d'épaisseur très variable, en fonction de sa densité. En outre, il existe des oreillers en mousse simple ou des oreillers composés de petits morceaux de mousse.
- Oreillers en fibre synthétique : léger et peu coûteux. La fermeté et la hauteur peuvent être sélectionnées en fonction de la quantité de remplissage.
Les douleurs cervicales associées à l'utilisation de l'oreiller n'ont pas fait l'objet d'études approfondies. En l'absence de preuves médicales claires en faveur d'un type d'oreiller plutôt qu'un autre, le confort personnel et le contrôle de la douleur sont les meilleurs guides. Si votre oreiller est inconfortable ou provoque des douleurs ou des raideurs, il est temps d'essayer un autre oreiller.

Auteure Nafeuse le Vendredi 13 Mai 2022 | Lu 250 fois

 

Annonces

 

 

 


Nouveau commentaire :

ART | SOCIETE | WEB | BEAUTE | SANTE | DECO | MODE | CUISINE | INSOLITE | HUMOUR | TRUCS | POESIE | BLAS BLAS | DECOUVERTE | TOP 10 | TUTORIEL | TUTORIEL BEAUTE | JARDIN | ANIMAUX | TUTO ENFANT | LOUNA | SPIRITUALITE



 

Annonces

 

 



Facebook
Pinterest
Instagram
Twitter
Rss
Newsletter


Annonces

 

 



Annonces