Nafeuse'Magazine
Nafeusemagazine

 

 

 

Facebook
Twitter
Google+
Pinterest
YouTube
Instagram

Comment bien stocker les aliments pour une conservation optimale



20 kg : c’est la quantité de déchets alimentaires qu’un français jette chaque année. En tête du gaspillage alimentaire, on trouve les légumes (31 % des déchets), les boissons (24 %), les fruits (19 %) et les céréales / riz / pâtes (12%). Selon l’Ademe : l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, ce gaspillage équivaut à près de 160 euros par personne et par an.

Les raisons de ce gaspillage alimentaire ? Mauvaise interprétation des dates de consommation, achat d’aliments en trop grosse quantité, non conservation des restes en fin de repas, etc. Si vous voulez réduire ce gâchis alimentaire, vous devez donc adopter de meilleures habitudes. Notamment au niveau de la conservation de votre nourriture. Suivez nos conseils pour bien stocker les aliments pour une conservation optimale.

Bien comprendre les inscriptions sur les emballages

Lorsque vous achetez des produits en magasin vous devez tenir compte des informations notées sur les emballages. Parmi elles, vous trouverez souvent des renseignements intéressants pour conserver l’aliment de la meilleure façon qui soit.

Respectez les conseils de conservation. Ils vous permettront de garder votre nourriture plus longtemps, tout en profitant au maximum de ses bienfaits. Par exemple, de nombreux produits (bouteilles, briques, conserves, etc.) doivent être conservés au frais après ouverture. Mais avant, vous pouvez les stocker dans votre placard. Souvent, on recommande un endroit frais et sec, qui évitera le développement de bactéries.
Apprendre à bien comprendre les dates inscrites sur les emballages. En effet, malgré la grande communication faite à ce sujet, nombreuses sont les personnes qui font encore l’amalgame :
La date limite de consommation (DLC) désigne la date après laquelle vous ne devez plus consommer l’aliment. Au-delà, sa consommation représente potentiellement un risque pour votre santé (exemples : viande découpée, poisson frais, fruits de mer, yaourts, etc.). Elle est généralement notée « À consommer jusqu'au ».
La date de durabilité minimale (DDM) ancienne date limite d'utilisation optimale (DLUO), est plutôt indicative : « À consommer de préférence avant le / avant fin » Elle vous informe qu’après cette date, l’aliment peut perdre ses propriétés gustatives et/ou nutritives, mais n’est pas dangereux. C’est notamment le cas des conserves, des briques, des surgelés et des produits déshydratés.
Lorsque vous faîtes vos courses, achetez des produits ayant une DLC ou une DDM suffisamment éloignée. Et ne jetez pas systématiquement ceux dont la date de durabilité minimale est dépassée.

Fruits et légumes : apprenez à les chouchouter

Si les fruits et légumes sont en tête des aliments subissant le plus de gaspillage, c’est parce qu’ils sont particulièrement fragiles. Afin d’éviter au maximum le gâchis, vous devez donc vous montrer particulièrement précautionneux dans leur conservation.

Sachez qu’il existe des interactions entre certaines variétés. Par exemple, les agrumes ont tendance à accélérer la maturation des autres fruits et légumes. De même, la banane et la pomme peuvent aider le melon, l’avocat et le kiwi à mûrir plus rapidement.

La plupart des légumes (à l’exception de l’oignon, de l’ail, du potiron, de l’avocat et de la pomme de terre) préfèrent être rangés dans le bas du réfrigérateur plutôt qu’à l’air libre. Côté fruits, vous pouvez les laisser sur le plan de travail tant qu’ils sont fermes, puis les mettre au frais lorsqu’ils sont mûrs. Par ailleurs, des variétés comme la tomate et la fraise doivent être sorties du frigo une heure avant d’être consommées. Cela « réveillera » leurs saveurs !

Les fruits et légumes ont besoin de respirer.
Ne les enfermez pas dans un sachet en plastique ou dans une boîte hermétique, c'est l'erreur à ne pas faire. Au réfrigérateur ou à l'air libre, mieux vaut les placer dans un sac en papier. De plus en plus d’épiceries et de supermarchés distribuent désormais des sacs en papier personnalisés, au rayon fruits et légumes. En utilisant des sacs papier, vous respectez la planète et vous préservez la nature. Vous pouvez aussi commander des sacs papier imprimés sur www.maxilia.fr.

Ces aliments qui ne « périment pas »

Saviez-vous que certains aliments pouvaient être conservés presque indéfiniment ? Plus précisément, beaucoup d’aliments restent comestibles bien longtemps après leur date de durabilité minimale. Parfois pendant des années !

C’est notamment le cas du miel, qui contient des propriétés antibiotiques naturelles. Même après ouverture du pot, le miel ne développera pas de bactéries, ne fermentera pas et ne moisira / pourrira pas non plus. Conservé dans un endroit sec et frais, il sera consommable éternellement ! Seul son aspect pourra changer avec le temps (couleur, texture). Il en va de même pour le sucre et le sirop d’érable.

Pour les épices et des herbes séchées, idem : le temps peut altérer leur goût et leurs propriétés nutritives. Mais si vous les stockez bien au sec dans un contenant hermétique, vous pourrez les consommer durant des années ! C’est aussi le cas de l’extrait de vanille liquide, de l’huile et du vinaigre.

Les conserves et les bocaux peuvent aussi être stockés pendant de nombreuses années, même au-delà de leur DDM. Cela à condition d’être rangés dans un endroit à bonne température. Il faut aussi que la conserve (ou le couvercle du bocal) ne soit ni bombée, ni enfoncée.

Pour finir, si un vieux paquet de semoule, de pâtes, de lentilles ou de riz traîne dans votre placard, vous pouvez le consommer sans crainte. S’il a été stocké dans de bonnes conditions, il reste tout à fait comestible.

Conclusion : en adoptant quelques bons gestes, vous réduirez considérablement votre gaspillage alimentaire, grâce à un meilleur stockage de vos aliments !

Auteure Nafeuse le Mardi 19 Juin 2018 | Lu 598 fois

 

 

 

 

 


Nouveau commentaire :